Accueil du site > OLB > Les partenaires > Les partenariats nationaux

Les partenariats nationaux

Dans le cadre de ses projets, l’Union nationale des CPIE conventionne avec des acteurs scientifiques ou techniques, pour optimiser la portée des actions de chacun.

Dans le domaine des sciences participatives, l’Union nationale s’est rapprochée de 3 partenaires pour favoriser l’accès et la diffusion des connaissances scientifiques sur des thèmes d’intérêt commun dans le domaine de l’environnement et l’implication citoyenne dans la préservation de la biodiversité. Les actions conduites au sein de la démarche Observatoire Local de la Biodiversité sont en mesure d’y contribuer.

Partenaires scientifiques

Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN)

Partageant une ambition visant à développer la connaissance de la biodiversité et sa préservation, l’Union nationale des CPIE et le Muséum national d’Histoire Naturelle se sont liés en 2012 pour valoriser les informations de références sur la biodiversité disponibles dans l’inventaire national du patrimoine naturel et déployer les observatoires de sciences participatives conduits dans le cadre du programme Vigie-Nature, au sein des démarches d’Observatoire Local de la Biodiversité des CPIE.

L’inventaire national du patrimoine naturel, développé au sein du service Patrimoine Naturel, vise à rassembler les informations de références sur la biodiversité et géodiversité française (taxonomie, répartition, descriptions, réglementations, espaces protégées, ZNIEFF, Natura 2000...) et à les mettre à la disposition de l’ensemble des acteurs de la biodiversité via le système d’information en ligne : http://inpn.mnhn.fr

PDF - 2.9 Mo

Vigie-Nature est un programme de sciences participatives du Muséum, coordonné par le CERSP et ayant pour objectif de surveiller l’évolution de la biodiversité, diagnostiquer les causes de ses variations et de proposer différents scénarios d’évolution, au travers des différents groupes taxonomiques qui sont ou seront suivis grâce à des protocoles définis par le Muséum. L’application de ces suivis est assurée notamment par des réseaux de naturalistes, mais également par le grand public : www.vigienature.fr

Télécharger le flyer de présentation des programmes Vigie-Nature, en cliquant sur le visuel

_ _
_

Institut National de la Recherche Agronomique (INRA)

LogoINRACompte-tenu de certaines missions et orientations communes, l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA) et l’Union nationale des CPIE ont signé en 2012 une convention de partenariat qui vise à :

  • favoriser la diffusion des connaissances scientifiques sur les thèmes d’intérêt commun dans le domaine de l’environnement,
  • expliciter les enjeux perçus par les CPIE et leurs attentes vis-à-vis de la recherche,
  • et faciliter l’implication conjointe de scientifiques de l’INRA et des CPIE dans les actions de recherche-action ou de recherche participative.

L’INRA mène des travaux de recherche scientifique intéressant l’agriculture et les industries qui y sont liées. Il a également pour mission d’en diffuser les résultats, de valoriser ses recherches et son savoir-faire et d’effectuer des expertises scientifiques dans son champ de compétence.

En tant qu’organisme public de recherche finalisée, le partenariat et plus largement le dialogue avec la société dans ses différentes composantes sont au cœur de la construction et du déploiement de la stratégie de l’Institut.
Limité à son origine au périmètre de l’agriculture, le champ d’investigation de l’INRA s’est ouvert depuis 2001 au secteur de l’alimentation et de l’environnement, car dans une perspective de développement durable, les questions posées à la recherche agronomique nécessitent de plus en plus une vision intégrant ces deux autres champs d’action.

Historiquement, le réseau des CPIE conduit des actions entrant dans le champ agricole, avec plus récemment : la mise en œuvre de coopérations territoriales entre acteurs de l’enseignement agricole, chambre d’agriculture et CPIE, l’organisation de rencontres thématiques (gestion intégrée et responsable de l’eau en agriculture, gestion conservatoire des zones humides en tête de bassin versant en agriculture...). Les perspectives d’actions conjointes avec l’INRA se sont dessinées depuis plusieurs années et ont franchi une étape supplémentaire avec la convention.

_ _
_

Les CPIE relaient aussi certains observatoires du Muséum et d’autres structures en tant que "relais locaux". Pour en savoir plus

_ _
_

Partenaires techniques

Collectif national Sciences Participatives Biodiversité

PDF - 1.6 Mo

L’Union nationale des CPIE co-anime le Collectif national SPB aux côtés de la Fondation Nicolas Hulot.
Ce collectif vise à structurer les acteurs des sciences participatives en réseau national pour favoriser une meilleure interconnaissance, une lisibilité et une visibilité des programmes de sciences participatives en France. Il ambitionne de porter la contribution des sciences participatives auprès des instances politiques relatives à la biodiversité et des acteurs des sciences académiques. Ceci pour une meilleure reconnaissance de leur rôle dans l’amélioration de la connaissance scientifique et d’une meilleure prise en compte de la biodiversité par les citoyens.

Il réunit une vingtaine d’acteurs pour participer à des réflexions partagées sur les enjeux, les objectifs, les outils et les méthodes déployées en matière de sciences participatives dans le domaine de la biodiversité. Il ouvre ses temps de réflexion aux nombreux porteurs de projets de sciences participatives lors de rencontres nationales.

Le Collectif national SPB contribue à nourrir les indicateurs de l’Observatoire national de la biodiversité (volet sciences participatives). Plus d’informations sur le site Nature France.

Télécharger le flyer de présentation du Collectif national SPB en cliquant sur le visuel.



J’agis pour la Nature - Plateforme du bénévolat nature

Cette plateforme, créée par la Fondation Nicolas Hulot et l’association A Pas de Loup-Des volontaires pour la nature, est une vitrine du bénévolat nature en France métropolitaine et dans les DOM-COM. Elle a pour objectif de mieux faire connaître le concept de bénévolat nature au grand public, aux structures de protection/gestion de l’environnement et aux collectivités territoriales, et de favoriser l’engagement citoyen dans des actions de réaménagements (chantiers nature), de suivis (sciences participatives), d’interventions ponctuelles liées à des situations d’urgence (nettoyage de plage, rivière, montagne)... Par un accès simple et rapide aux offres de bénévolat nature, les bénévoles peuvent trouver une grande diversité d’actions selon des critères de recherche tels que la disponibilité, la localisation, le type d’action...  Par son biais, les CPIE font connaître les actions qu’ils conduisent dans les territoires, et offrent la possibilité à de nouveaux citoyens bénévoles de s’y impliquer.

PNG - 12.4 ko

Pour plus d’informations sur la plateforme "J’agis pour la Nature" : http://www.jagispourlanature.org/
Pour devenir contributeur : http://www.jagispourlanature.org/co...